Personnes trans et austérité dans un contexte de grève

**ENGLISH BELOW**

Les personnes trans sont durement touchées par les politiques d’austérité et par les mesures mises en place par le gouvernement libéral actuel. Comme on l’entend souvent, l’austérité touche surtout les plus vulnérables — et les personnes trans sont lourdement marginalisées au Québec. Pourtant, nos enjeux sont souvent oubliés dans le débat actuel sur l’austérité entourant la grève étudiante du Printemps 2015.

De plus, les personnes trans sont aussi très mal représentées dans les milieux militants cis. Nos enjeux sount souvent oubliés et nos voix, enterrées. Les personnes trans sont victimes de cissexisme institutionnel dans les associations étudiantes comme ailleurs, et les espaces militants ne sont pas exempts de transphobie, au contraire (notament certains espaces féministes). Cette exclusion nuit autant à la participation des personnes trans au mouvement contre l’austérité et contre les inégalités qu’il empêche ce mouvement de bénéficier d’une perspective trans sur les problèmes actuels.

Afin d’engager un dialogue sur l’inclussion des enjeux trans dans les luttes contre l’austérité et dans le mouvement étudiant, le 31 mars dernier, nous avions organisé un atelier sur les personnes trans et l’austérité dans un contexte de grève à l’Université de Montréal. L’expérience était enrichissante et agréable. Nous aimerions beaucoup continuer ce dialogue.

Si vous voulez organiser un atelier d’information et d’éducation sur les enjeux trans, ça peut s’organiser 🙂 Contactez-nous au trans.umontreal@gmail.com.


Trans people are hit hard by austerity measures and by the present Liberal government’s policies — as we often hear, austerity targets the most vulnerable first, and trans people are amongst the most marginalized groups in Quebec today. Nonetheless, our issues are often forgotten in the current debate surrounding the Spring 2015 student strike.

In addition, trans people are very badly represented in cis activism.  Our issues are ignored, our voices, silenced. Trans people experience institutional cissexism in student associations as they do everywhere, and militant spaces are not exempt from transphobia. This exclusion is harmful both to trans people wishing to participate in movements against austerity and inequalities and to the movement itself, which is denied a beneficial input from trans communities.

In order to start a conversation on the inclusion of trans issues in the struggles against austerity within the student movement, we held a workshop on trans people and austerity in the context of a student strike last March 31 at the University of Montreal. The experience was pleasant and instructive. We would very much like to continue this conversation.

If you would like to organize such a workshop on trans issue, it can be done 🙂 Reach out to us at trans.umontreal@gmail.com.

10443063_343245455831991_8482044963534600617_o
Marche pour les droits des personnes trans à Montréal, 10 août 2014. Crédit photo : Pierre Ouimet
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s